Genèse de Renaissance

Episode 1 : 15 décembre 2012

Une histoire folle, presque entêtante, me trotte dans la tête depuis plusieurs semaines. Je ne peux malheureusement la dévoiler dès les premières lignes. Autant livrer la dernière page du roman que je m'apprête à écrire. 

Ce projet d'écriture n'est pas totalement calé dans ma tête et je ne sais pas encore dans quelle aventure je m'engage. J'imagine cependant que la tâche est colossale. Je n'ai finalement que peu de temps entre ma vie de famille, mon boulot et mes loisirs.

Je n'ose parler autours de moi du défi que je me lance, pas même à mon épouse, tellement cette envie me paraît farfelue. Ecrire un livre ? Moi ? Après tout, des pages, j'ai ai déjà écrit des milliers, dans ma vie professionnelle.


Episode 2 : 17 décembre 2012

Mon épouse a bien vu que je passais du temps à prendre des notes sur un cahier. Je lui ai dit que j'avais en tête une histoire et que je voulais en garder un résumé détaillé.

- Tu écris un livre ? me demande-t-elle étonnée.

Je ne sais pas quoi répondre. Ma réponse est confuse.

- Elle parle de quoi ton histoire ?

- Je ne sais pas trop encore. Il s'agit d'une histoire sur le dérèglement climatique et sur les travers de notre société moderne. Je sais déjà au fonds de moi que si je vais au bout, je lui dédierai ce livre.


Episode 3 : 20 décembre 2012

Réchauffement climatique
Pourquoi le sujet du dérèglement climatique ? Après des études dix ans plus tôt dans les sciences de l'environnement, j'en avais marre d'entendre tout et n'importe quoi sur le sujet. Certains soi-disant experts racontent des idioties tellement énormes que personne ou presque ne s'en offusque.

Rappeler-vous un certain géologue français dont je tairai le nom qui affirmait haut et fort qu'au temps des vikings, il faisait plus chaud qu'aujourd'hui et qu'au Groenland, il y avait moins de glace qu'aujourd'hui. Un petit graphique permet pourtant de voir que ce réchauffement climatique médiéval n'est en rien comparable avec ce que l'on connaît aujourd'hui.

Je voulais que ce roman permette une prise de conscience large.


Episode 4 : 22 décembre 2012

Bientôt Noël. J'ai écrit une petite dizaine de pages à l'ordinateur. J'ai sauvegardé le fichier à deux endroits différents. On ne sait jamais...

Je ne sais pas encore comment présenter mon histoire, alors je la présente de manière chronologique, le plus simplement possible. Je rédigerai plus tard.

Je me documente sur le sujet que j'ai choisi. Je ne veux pas d'une énième fiction peu crédible. Les cataclysmes auxquels personne ne croit : trop peu pour moi. Le scénario que je choisis s'est déjà déroulé il y a 10 000 ans. Parfait. Cela colle parfaitement à mon histoire. Je lui donnerai plus de profondeur. Je chercherai à comprendre les causes et surtout les conséquences sur le long terme. 

Je suivrai un groupe de personne. Je ne sais pas encore qui. Il faut que les lecteurs puissent facilement s'identifier aux personnages. Ils pourront comprendre ainsi qu'ils font partie de la solution.


Episode 5 : 10 janvier 2013

Je passe beaucoup de temps en lectures en tout genre. Je me focalise surtout sur les problèmes de société : criminalité, exclusions, problèmes de santé, guerre, chômage, crises financière... Ce n'est pas gai. Je trouve des tonnes de coupables. Je m'insurge. 

Je n'arrête pas de me poser la question suivante : à qui profite le crime ? Les réponses tombent progressivement. Plus j'avance et plus je dis que c'est la société toute entière que l'on doit changer. Comment faire ? Les Hommes sont-ils prêts à changer ? Pour quels bénéfices ? 

Je choisis de suivre l'histoire d'une famille en particulier. Ce qui m'intéresse ce sont les liens intergénérationnels entre ses différents membres. Comment évolueront-ils au cours de l'histoire. Il y a beaucoup de matière à creuser. 

Les Hommes peuvent en outre être prêts à s'adapter pour sauver ceux qui leur sont chers. Je jouerai sur cette corde sensible.


Episode 6 : 20 janvier 2013

Redirection vers le blog "Le Climatoblogue"Mon résumé fait maintenant une trentaine de pages A4. Il commence à être détaillé. Je passe beaucoup de temps compte tenu de ma vie personnelle et professionnelle chargée, mais c'est au final trop peu pour avancer de manière significative. Une à deux heures tous les soirs, c'est une bonne moyenne. Les idées fusent.

L'histoire prend peu à peu corps autours d'un personnage central et de sa famille. Elle me plaît au point d'y penser même la nuit. Je dors peu. Je m'amuse autant que je travaille. C'est un sentiment étonnant. Certains soirs, j'écris beaucoup, d'autres moins. Je m'adapte à mon état de forme. Il arrive que ma vue se trouble.

Je me documente beaucoup sur le dérèglement climatique. Même si je pensais en savoir suffisamment sur le sujet, j'en découvre tout les jours et cela me fait peur. Mon histoire n'en sera que plausible.


Episode 7 : 25 janvier 2013

Je me suis identifié au personnage principal. J'imagine sa tête, je lui ai même donné un prénom : Alexandre. Il a une personnalité, une histoire personnelle, une épouse, deux enfants et deux parents. Je travaille sur les liens qui unissent cette famille et comment ils pourront évoluer au long du roman.

J'explore les relations enfants, parents, grands-parents sans détour et je me pose encore la question de savoir si la terrible épreuve que va traverser cette famille sera de nature à renforcer ou à désunir cette famille déjà malmenée par la société moderne.

Je me poserai cette question jusqu'à la dernière page.

J'essaie tant bien que mal de me détacher de ces personnages que je commence à apprécier. Comme un Dieu qui organiserait le monde selon ses propres désirs, je m'amuse. Je me sens parfois un peu sadique. J'essaie de rester neutre et même parfois je me force à ajouter des difficultés dans les péripéties rencontrées tout au long de l'histoire. 


Episode 8 : 30 janvier 2013

Voilà un mois et demi que j'ai commencé. J'ai écrit une cinquantaine de page et mon résumé commence à être détaillé. J'ai écrit quelques bribes de dialogues mais toute la rédaction reste à faire.

Je suis tombé sur cet indicateur qui ajoute de l'eau à mon moulin, si je puis dire.


Glaciers, le mystère des lacs de fonte résolu

Episode 9  : 30 mars 2013

J'arrive à la moitié du livre. J'avance doucement. Une grippe sévère est passée par là et la saison des tournois de tennis démarre. Je vais avoir beaucoup moins de temps. Je me pose des questions. Aurais-je la patience et la force d'aller jusqu'au bout ?

L'envie est toujours là. Je rédige peu à peu selon la trame de départ que je modifie à la marge parfois. Je sais pourtant que j'avance trop doucement pour terminer avant l'été. En ce moment, je ne peux pas écrire plus d'une à deux pages par jour.

J'ai passé la mise en page en A5 pour me rendre compte du volume du texte. Je ne veux pas d'un roman fleuve. Pas question pour autant de bâcler le travail engagé. Je crois que je vais faire une pause. Je suis crevé. J'enchaîne trop de nuits courtes.

Episode 10 : 20 novembre 2013

Cet été, nous sommes sortis en famille faire une randonnée dans le massif des Bauges, en Savoie. Nous avons exploré les vallons de Bellevaux et de l'Arclusaz. J'en suis tombé amoureux. Cette nature majestueuse préservée contraste de manière saisissante avec le monde moderne citadin.

J'ai décidé d'en faire le théâtre de mon histoire qui débutera donc à Chambéry.

Cette pause m'a fait du bien et m'a redonné goût à l'écriture. Je n'ai réellement jamais cessé d'écrire dans ma tête. J'ai même noté sur un carnet quelques idées qui me venaient de temps en temps. J'ai surtout rechargé les batteries.  Ce soir, je m'y replonge. La deuxième partie du livre m'attends. 

Vous allez voir ce que vous allez voir !

Episode 11 : 2 décembre 2013

J'ai commencé à me relire. J'y suis obligé. Première difficulté de taille, j'ai oublié certains détails et j'ai du mal à avancer.

En me relisant, je corrige beaucoup de choses : forme du texte, redites... Je prends plus de temps que je ne le pensais. Ce n'est pas grave. il faut en passer par là et, comme une mère qui couve son enfant, je trouve le roman chaque jour plus abouti. J'en suis fier. 

Tout cet été, je me suis posé la question : "Pourquoi tu te mets à écrire ? Qu'est-ce qui te pousse à le faire ? Tu y passes un temps fou..."

J'ai maintenant la réponse : au-delà du plaisir de se retrouver face à soi-même et ses pensées les plus intimes, l'écriture est un don de soi pour les autres. J'écris pour faire partager mes joies, mes peines, mes craintes... C'est naturel et avec cela, cela me procure un bien fou. Je ressens une plénitude absolue à tel point que j'en oublie la fatigue et les heures passées.

Episode 12 : 15 décembre 2013

Quinze jours de lecture et de corrections acharnées plus tard, je suis fin prêt à poursuivre le travail là où je m'étais arrêté.  
J'avance sur la deuxième partie. La plus importante à mon avis : la reconnexion avec la nature, la reconstruction d'une société plus humaine et plus durable. Je travaille l'évolution des personnages sur plusieurs années afin d'étudier les risques à connaître "le jour d'après".

J'avance toujours sur les thèmes de la famille, de la sécurité ou de l'éducation en cherchant à comprendre comment il est possible qu'une poignée d'individus reconstruise une société nouvelle. Je m'appuie sur la pyramide de Maslow qui décrit les besoins primaires que tout être humain cherche à satisfaire dans un ordre prédéterminé.

Cette aventure m'aura transformé.

Episode 13 : 20 avril 2014

Le printemps pointe le bout de son nez et malgré une grippe (encore une cette année), je pose le point final à mon roman.

Je suis tout excité. Je viens de passer une semaine à le lire en détail et à le corriger. C'est incroyable le nombre de fautes de frappe qu'il peut y avoir sur un texte de cette nature. Je suis heureux du résultat. 

Que faire maintenant ? L'imprimer et le ranger dans un placard. Je ne suis pas écrivain professionnel après tout. Je ne connais absolument rien au monde de l'édition. Je le fais lire par curiosité à mon épouse qui a supporté toutes ces soirées sans me voir.

Une semaine plus tard, elle me convainc de le faire publier...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire