Français : "Après qu'il soit venu." ou "Après qu'il est venu." ?


Chers lecteurs,

Je suis actuellement en cours de correction de mon second roman qui s'intitulera HéritagesAfin de proposer un manuscrit irréprochable à une maison d'édition, je reprends toutes les fautes de frappe et ce n'est pas une mince affaire, étant donné le nombre de pages. Comme beaucoup de monde, parfois les mystères de la langues française me laissent perplexes. Je vous propose de vous faire part de quelques pépites.

« Après qu'il est venu. »

L'indicatif (petit rappel au passage des 8 temps de ce mode : présent, imparfait, passé simple, futur, passé composé, plus-que-parfait, passé antérieur et futur antérieur) exprime des faits réels, qui se sont réalisés. 


Le subjonctif est, lui, le mode du doute. 


On a l'habitude de calquer l'emploi de « après que » sur celui de « avant que ». Erreur. A la suite de « après que », il faut utiliser l'indicatif : « après qu'il est venu, après qu'il a terminé ses devoirs ». Par contre, on utilise le subjonctif à la suite de « avant que » : « avant qu'il soit venu, avant qu'il ait terminé ses devoirs ».


Référence : http://www.lci.fr/livre/ces-treize-grosses-fautes-de-francais-que-vous-commettez-sans-vous-en-apercevoir-1505867.html


1 commentaires:

Enregistrer un commentaire